CRERA Comité de Réflexion Ethique et de Reconnaissance des Aînés

LA MISSION DU CRERA

Donner la parole aux citoyens pour répondre aux attentes des personnes âgées d'aujourd'hui et préparer le vieillissement de demain.

L'ACTION DU CRERA

"Bien vivre à domicile - Bien vivre en établissement" Veiller à ce que soit respecté la dignité des personnes âgées. Faire reconnaître leurs droits humains fondamentaux.

QUI EST LE CRERA ?

Le CRERA, association ouverte à tous citoyens : seniors, personnes âgées, familles, étudiants.
Le CRERA regroupe des associations de bénévoles et des professionnels.

LES INFOS DU CRERA

Opération "Monalisa" à écouter sur France Info

suivez le lien ci-contre   Retrouver le sourire avec l'opération "Monalisa"

 

FRANCE INFO SENIORS

Un RDV de seniors  Le Dimanche à 5h50, 8h27, 12h25, 22h55, 00h25

Un coup de fil à une personne âgée seule ?

Renseignements, dossier d'information, candidature bénévole :
AU BOUT DU FIL, Association Loi 1901 – Site web : www.auboutdufil.org

    Pour la 25ème édition de la Journée Mondiale Alzheimer,

    le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de Toulon et ses partenaires, le Centre Hospitalier Intercommunal Toulon-La Seyne-sur-mer (C.H.I.T.S.), l’Accueil de Jour «le fil d’Argent», Var Autonomie ESA, France Alzheimer Var, les Petits Frères des Pauvres, le Comité de Réflexion Éthique et de Reconnaissance des Aînés (CRERA) et l’Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) Saint François du Las (Groupe KORIAN)

    ont choisi d’apporter un regard positif sur la maladie en démontrant que l’on peut oublier et être heureux.


    Vendredi 21 septembre 2018 à partir de 13h45 à l'ISEN
    (Maison du numérique et de l'innovation)
    Toulon 83000 - Place Georges Pompidou
    Parkings Facultés & Mayol à proximité


  • ENTREE LIBRE - tout public - places limitées
    Pour voir les conférences en direct ou en différé,
    contactez-nous sur clic@ccas-toulon.fr

    Alzheimer, Toulon n'oublie pas
    En 1907, la maladie éponyme a été identifiée par le psychiatre et neurologue allemand, Aloïs Alzheimer. Il étudia le cas d’Augusta Deter, une patiente de 51 ans, admise à l’Hôpital de Francfort pour cause de démence. Elle présentait des troubles de la mémoire, un mutisme, une désorientation et des hallucinations. En 1910, le nom de « maladie d’Alzheimer » fut donné à cette pathologie.
    Par la suite d’autres chercheurs sont venus confirmer ses découvertes et un deuxième cas identique en 1911 a définitivement validé sa théorie.
    Cette affection neurodégénérative touche les compétences intellectuelles, le raisonnement, la logique et la pensée abstraite. Le signe le plus souvent constaté est l’atteinte de la mémoire qui porte sur la mémoire immédiate. Des trous de mémoire apparaissent et récidivent. La mémoire ancienne est en revanche conservée plus longtemps.
    Aujourd’hui en France, près de 3 millions de personnes sont directement ou indirectement touchées par la maladie d’Alzheimer. De jour en jour, la maladie gagne du terrain : près de 225 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année. D’ici 2020, notre pays comptera probablement 1 200 000 personnes malades et 1 français sur 4 sera concerné par la maladie.
    Mais si la maladie frappe le plus souvent des personnes âgées (près de 15 % des plus de 60 ans), elle peut aussi survenir beaucoup plus tôt. On estime aujourd’hui en France à 33 000 le nombre de patients de moins de 60 ans atteints de la maladie.
    Même si j'oublie, je peux être heureux.

    Cette année, grâce aux technologies utilisées et développées par l’ISEN, les personnes qui ne pourront pas se déplacer pourront visionner les conférences en simultané ou en différé grâce à un lien qui leur sera communiqué après le 11 septembre 2018 sur simple demande auprès du CLIC du CCAS de Toulon : clic@ccas-toulon.fr ou au 04 94 24 65 16. Il suffit de télécharger VLC media player et de suivre la procédure qui leur sera communiquée.
    Des stands d’information seront tenus par les différents partenaires.

    VOIR LE PROGRAMME

  • JOURNEE MONDIALE ALZHEIMER 21 septembre 2018 - Même si j'oublie, je peux être heureux- ISEN Toulon

CRERA COMITE ETHIQUE

Réflexion sur l'éthique

Le concept d’éthique relève de l’incertitude bien que les principes en soient repérables. L’éthique comprend les idées de morale, de valeurs, de responsabilité, de justice… L’éthique n’ignore pas la morale, ni les valeurs mais elle naît d’un questionnement.
Si l’idée du bien et du mal est inscrite dans le « marbre » des habitudes et des codifications sociales, l’éthique exige une pensée critique, elle demande du concret et elle est opératoire. Elle prend un autre visage lorsqu’elle est confrontée à des difficultés. C’est pourquoi l’éthique demande une action commune, elle met les Hommes à contribution.

Telle est la démarche du CRERA qui convoque l’éthique à l’épreuve du temps présent en référence aux personnes âgées. Interroger, questionner ce qui s’élabore ensemble pour avoir un éclairage de son action, l’éthique est pensée dans un mouvement, un changement pour faire évoluer les lois, les réglementations qui portent sur l’accompagnement et la prise en compte des personnes âgées...

L’éthique est au cœur du principe d’humanité

Le CRERA appelle à veiller aux situations sociales et de vie quotidienne des personnes âgées comme aux situations professionnelles. Et cela pour deux raisons essentielles. En premier lieu, à cause du caractère insidieux de cette perte ou mise en danger de ce principe, en second lieu, à cause de l’usure et/ou la routine professionnelle qui met à mal les meilleures motivations...
Les professionnels sont aux prises avec des problématiques qui les dépassent. Confrontés aux difficultés des situations, ils peuvent mettre en place des pratiques protectrices sans les interroger suffisamment ou encore les nier, faire comme s’ils elles n’existaient pas. L’absence d’un travail en équipe peut soulever aussi le problème de la représentation morcelée des personnes âgées. Il a été rappelé l’importance de la nécessité de travailler en équipe. Le travail en équipe permet un ajustement des pratiques en passant de l’entre-deux à l’entre-plusieurs dans lequel la personne âgée à toute sa place. Il repose sur des échanges et l’entraide qui permet à chaque professionnel de se situer dans une action pluridisciplinaire coordonnée devenant de ce fait interdisciplinaire...

VOIR EN DETAIL

PARTENAIRES DU CRERA

    Fédération Nationale des Associations de Personnes Agées et de leurs Familles

    FNAPAEF

    Fédération Nationale des Associations de Personnes Agées Et de leurs Familles

    Visiter le site
    Association MONALISA

    MONALISA

    L'association rassemblent associations et institutions concernées pour faire cause commune contre l'isolement social des âgés.

    Visiter le site
    Association Les Petits Frères des Pauvres

    Les Petits frères des pauvres

    L'association accompagnent des personnes souffrant de pauvreté, d’exclusion,de maladies graves...

    Visiter le site
    CCAS de Toulon - Service d'action gérontologique

    CCAS de Toulon & CLIC

    Service d'action gérontologique

    Visiter le site
    Association France Alzheimer Var

    Association France Alzheimer

    Un malade c'est toute une famille qui a besoin d'aide

    Visiter le site

FAITES UN DON

CRERA - Faire un don à l'Association - téléchargez le formulaire pdf

COPREMA Comité de prévention des Maltraitances

  • L’OMS écrit en décembre 2014 'À l’heure actuelle, on dispose de peu de données quant à l’efficacité de la plupart des interventions effectuées suite à un signalement. Le soutien apporté à la personne s’occupant de la personne âgée après un cas de maltraitance réduit la probabilité de récidive et les programmes intergénérationnels dans les écoles (pour lutter contre les préjugés et les comportements sociaux négatifs à l’égard des personnes âgées) semblent encourageants. Les données factuelles laissent penser que les services de protection des adultes et les visites à domicile effectuées par les services de police et les travailleurs sociaux pour des victimes de maltraitance peuvent en fait avoir des conséquences négatives et entraîner une augmentation de la maltraitance à l’égard de la personne âgée. Par contre de multiples secteurs en associant leurs compétences peuvent contribuer à la réduction de la maltraitance à l’égard des personnes âgées'.
  • Le CRERA "Comité de Réflexion Ethique et de Reconnaissance des Aînés" et ses partenaires, Petits Frères des Pauvres, Alma-Var, France Alzheimer Var, CCAS de Toulon, et d’autres... ont souhaité initier une démarche de valorisation des Etablissements et Services de Soins et d’Aides à domicile, en proposant dans un premier temps, aux responsables qui se sont manifestés d’être les porteurs de ce projet innovant. Nous avons souhaité que cette démarche se concrétise par un acte visible, en signant, conjointement avec les représentants des usagers et ceux du personnel une lettre d’engagement et en respectant un cahier des charges, signes de leur volonté d’avancer dans une dynamique responsable et volontariste du traitement des maltraitances...

    Lire plus