CRERA Comité de Réflexion Ethique et de Reconnaissance des Aînés

LA MISSION DU CRERA

Donner la parole aux citoyens pour répondre aux attentes des personnes âgées d'aujourd'hui et préparer le vieillissement de demain.

L'ACTION DU CRERA

"Bien vivre à domicile - Bien vivre en établissement" Veiller à ce que soit respecté la dignité des personnes âgées. Faire reconnaître leurs droits humains fondamentaux.

QUI EST LE CRERA ?

Le CRERA, association ouverte à tous citoyens : seniors, personnes âgées, familles, étudiants.
Le CRERA regroupe des associations de bénévoles et des professionnels.

LES INFOS DU CRERA

Opération "Monalisa" à écouter sur France Info

suivez le lien ci-contre   Retrouver le sourire avec l'opération "Monalisa"

 

FRANCE INFO SENIORS

Un RDV de seniors  Le Dimanche à 5h50, 8h27, 12h25, 22h55, 00h25

Un coup de fil à une personne âgée seule ?

Renseignements, dossier d'information, candidature bénévole :
AU BOUT DU FIL, Association Loi 1901 – Site web : www.auboutdufil.org

CRERA - COMPOSITION DE L'ASSOCIATION

Composé de membres représentants des professionnels et des associations de bénévoles :

  • Directeurs d’Etablissements pour personnes âgées
  • Directeurs de SSIAD (Service de Soins Infirmiers à Domicile)
  • Responsables de services à domicile (aide ménagères, auxiliaires de vie)
  • Psychologues
  • Infirmiers(ères) référents(es)
  • Médecins coordonnateurs
  • Centres de formation
  • Consultants en secteur gérontologique
  • Var Alzheimer
  • Les petits frères des Pauvres
  • Alma Var
  • Conseil de la Vie Sociale (CVS)

ANNEE 2011-2012

Afin d’organiser ce vaste chantier, le CRERA a mis en place des commissions en 2011/2012.

En préalable se poser les questions suivantes :

  • Les modes d’expression actuels permettent-ils une véritable prise en compte des souhaits des personnes âgées et de leurs familles ?
  • Quels sont les paramètres vérifiables en matière de liberté d’expression ?
  • La personne âgée est- elle un citoyen à part entière ?
  • Les lois sur la sécurité et les différentes obligations en matières d’hébergement et de services sont-elles compatibles avec le respect du libre choix ?
  • Que peut apporter le CRERA en matière de droit d’expression ?
  • Si mise à disposition d’un Conseil de la Vie Sociale (CVS) externe lors de carence, quelle serait sa légitimité d’intervention ?
  • Faut-il travailler la reconnaissance de cette entité avec : Conseil Général, Agence Régionale de la Santé (ARS), Fédération Nationale des Associations de Personnes Agées et de leurs Familles (FNAPAEF) ?
  • Quelles seront les modalités de son intervention ? Intervention sur demande : de l’Institution ? des usagers ? Etre une dynamique ? Etre un facilitateur pour la mise en place d’un Conseil de la Vie Sociale (CVS) pour les deux parties? Etre médiateur en cas de litige ?
  • De qui sera-t-il composé ?
  • Formation des intervenants ?

COMMISSION "CITOYENNETE ET DROIT D'EXPRESSION"

Noms des référents : G.GALLIANO – JJ. CERIS

Noms des membres de la commission :
G.GALLIANO - E. LEMONNIER - G. BOUGNERES - Y.CHEFTEL - F.AUBRY - A.MARONNE - MB. DIJOUX - N.SECCHI-SEIHLES - E. ARTU - J. LAFFON - M. MICHEL

OBJECTIFS : :

  • Promouvoir toute action qui permette à la personne âgée d’affirmer sa citoyenneté, d’être acteur à part entière de sa vie
  • Etablir un véritable dialogue entre chaque citoyen qu’il soit ou non concerné directement par le grand vieillissement.
  • Etre une véritable force de proposition sur les attentes et les besoins des personnes âgées.
  • Etre en relation avec tous les acteurs de la prise en charge pour transmettre les souhaits des aînés et chercher les moyens de les mettre en actes.
  • Veiller à ce que soit respecter leur choix de vie
  • Sensibiliser les usagers des établissements et services sur les outils mis en place pour leur permettre de s’exprimer par la voix du président du Conseil de vie sociale(CVS).
  • Réciprocité des droits et des devoirs, pour un mieux vivre ensemble.
  • Former les présidents du Conseil de vie sociale(CVS) et leurs familles sur le contenu du décret qui fixe les modalités de ce mode d’expression
  • En lien avec les usagers, être force de propositions en matière de mode d’expression

COMMISSION "COLLOQUE SOLIDARITE INTERGENERATIONNELLE"

Noms des membres de la commission :
JJ. CERIS - E. ARTU - D. CAMPO – J. LAFFON – Y. CHEFTEL - AM. MOLA

OBJECTIFS : :

  • Sensibiliser les enfants, les jeunes, les adultes, les personnes âgées à la nécessité de faire vivre les liens intergénérationnels
  • Mettre en lumière les bénéfices des apports mutuels entre chaque génération
  • Apprendre à cohabiter avec, à s’intéresser, à s’entraider
  • Réfléchir aux solutions possibles afin d’éviter l’isolement et la précarité.

COMMISSION "COMMUNICATION"

Noms des membres de la commission :
J.LAFFON - JJCERIS - D.CAMPO - F.SCHIETTECATTE - E. ARTU

OBJECTIFS : :

  • Nous faire connaître auprès des personnes âgées, des seniors, des familles et du grand public
  • Nous faire reconnaître par les professionnels de la gérontologie, les institutionnels, les pouvoirs publics

Pour ce faire la Commission Communication est chargée :

  • de mettre en place des supports de communication et d’évaluer leur pertinence.
  • de veiller à leur mise à jour et à leur pérennité.
  • d’assurer les relations avec la presse locale pour tout ce qui touche à la vie de l’association, et aux actions événementielles.
  • d’élaborer un site Internet à destination du grand public et des différents membres de l’association.
  • de veiller à sa mise à jour pour fidéliser les visiteurs, enclin à revenir dès lors que de nouvelles informations seront régulièrement ajoutées. Le site donnera un panorama complet de l’Association, dans lequel on pourra y trouver entre autre une mise à disposition de documents.

COMMISSION "RECHERCHE D’ACTIONS ALTERNATIVES"

Noms du référent : E. ARTU

Noms des membres de la commission :
JJ. CERIS - F.AUBRY - M. VAYR GRIMAUD - D. CAMPO N. SECCHI

OBJECTIFS : :

  • Faire émerger des idées et être force de propositions dans le domaine du mieux vivre malgré le grand âge
  • Travailler en partenariat avec les villes sur une politique volontariste en matière de services adaptés aux besoins et aux handicaps du grand âge
  • Proposer notamment une palette diversifiée dans le domaine de l’habitat, de l’accessibilité et autre, en s’appuyant sur les demandes des usagers, d’une part et sur les initiatives intéressantes réalisées d’autre part
  • Travailler sur les solidarités en lien avec d’autres associations pour éviter l’isolement et la précarité.