CRERA Comité de Réflexion Ethique et de Reconnaissance des Aînés

LA MISSION DU CRERA

Donner la parole aux citoyens pour répondre aux attentes des personnes âgées d'aujourd'hui et préparer le vieillissement de demain.

L'ACTION DU CRERA

"Bien vivre à domicile - Bien vivre en établissement" Veiller à ce que soit respecté la dignité des personnes âgées. Faire reconnaître leurs droits humains fondamentaux.

QUI EST LE CRERA ?

Le CRERA, association ouverte à tous citoyens : seniors, personnes âgées, familles, étudiants.
Le CRERA regroupe des associations de bénévoles et des professionnels.

LES INFOS DU CRERA

Opération "Monalisa" à écouter sur France Info

suivez le lien ci-contre   Retrouver le sourire avec l'opération "Monalisa"

 

FRANCE INFO SENIORS

Un RDV de seniors  Le Dimanche à 5h50, 8h27, 12h25, 22h55, 00h25

Un coup de fil à une personne âgée seule ?

Renseignements, dossier d'information, candidature bénévole :
AU BOUT DU FIL, Association Loi 1901 – Site web : www.auboutdufil.org

CRERA - INFORMATIONS Á PARTAGER

SECTEUR DU DOMICILE

Repenser le maintien à domicile :

  • Le maintien à domicile est l'objectif prioritaire de la politique de la vieillesse.
  • Quelle place pour les personnes âgées, et notamment pour les plus fragiles, celles qui ont des difficultés de vie quotidienne et cumulent, bien souvent, santé dégradée, isolement social et faibles ressources ?
  • Le vieillissement et la vieillesse, l'incapacité et le handicap, le domicile et le chez soi, l'aide professionnelle et le soutien familial, la coordination, l'évaluation, la formation, les politiques publiques, leur choix et leur financement doivent être repensés.

 

En outre, le questionnement sur les limites du maintien à domicile et sur ses coûts fait apparaître un déficit actuel des politiques publiques.
On se restreint, de jour en jour, à une technique instrumentale, à un arsenal de dispositifs réglementaires et de procédures normalisées, au détriment d'une perspective éthique du maintien des personnes âgées dans leur cadre de vie et dans leur rôle d'acteur social.
Il est urgent de repenser le maintien à domicile.

 

 

Les difficultés psychologiques de l'organisation du maintien à domicile...

L'aide psychologique apportée par l'aide à domicile aux personnes âgées et son rôle social, est au moins aussi important et nécessaire que l'aide matérielle (entretien du domicile, courses,...). Ceci peut être une source très importante de satisfaction dans ce métier.

L'aide à domicile permet à la personne âgée de garder un contact avec le monde extérieur. Elle stimule par sa présence et par les conversations, les facultés intellectuelles et affectives de la personne chez qui elle intervient, ainsi que ses capacités de déplacements en l'aidant dans les gestes quotidiens.
Elle sert de relais avec les autres intervenants (infirmière, kiné, médecin, famille, assistante sociale) car elle est celle qui passe le plus de temps auprès de la personne âgée et qui donc est capable de donner des informations importantes sur l'état de celle-ci.

Les relations sont selon les cas, faciles et attachantes, ou difficiles avec des personnes âgées méfiantes, autoritaires, agressives (refus de modifier une habitude, peur d'être volée, de laisser quelqu'un intervenir dans la maison...), ou bien désorientées (mémoire détériorée : oubli d'un passage sur le suivant, récits d'histoires totalement fantaisistes,...). Souvent il existe un mélange de ces situations pour la même personne.
Des relations difficiles peuvent parfois survenir avec certaines familles. La fin de vie se rapproche et des moments affectivement importants pour l'aide à domicile surviennent à un moment ou à un autre.
Des situations différentes d'une personne âgée à l'autre, sont vécues dans la même journée. Elles demandent à l'aide à domicile une grande capacité d'adaptation psychologique.

Le 18 février dernier, Nora Berra, secrétaire d’Etat chargée des Aînés, a lancé la mission « Vivre chez soi » pour permettre aux personnes âgées qui sont pour 90% d’entre elles à domicile de continuer à y vivre le plus longtemps possible.
Elle a rappelé que :
  Développer le vivre chez soi c’est répondre à la forte volonté exprimée par nos aînés de rester à domicile et garantir un levier de croissance économique et créateur d’emplois.
  S’engager dans cette nouvelle perspective c’est aussi explorer les moyens pour faire évoluer notre société dans le respect des droits de chacun, car l’allongement de la durée de vie est un formidable progrès pour l’humanité et pour chaque individu.

 

Les équipements en matière de services à domicile pour le département du VAR...

 23 SSIAD
 Infirmiers libéraux...
 5 HAD
 337 Services à domicile
Dans lesquels ont trouvent les prestataires de services et les mandataires.

Les prestations proposées :
 entretien de la maison, différents travaux ménagers, petits jardinages, petit bricolage,
 prestations de repas à domicile,
 accompagnement en véhicules en dehors du domicile pour rendez-vous divers (médecins, coiffeurs etc.…),
 soins esthétiques,
 collecte et livraison du linge, repassage au domicile, courses,
 soins et promenades des animaux domestiques,
 assistance administrative, assistance Internet et informatique au domicile, etc.…

Le nombre et la multiplicité des intervenants nous font nous interroger sur leur coordination et leur lisibilité pour les personnes âgées.

Les données du contexte démographique sont un élément majeur dont il conviendra de tenir compte dans nos pistes de travail et les propositions qui en découleront.
Si la montée en puissance du grand âge pose les questions de fond de la prise en charge de ce public, elle est aussi un levier non négligeable au niveau de l’économie et de l’emploi, paramètres qu’il sera nécessaire de mettre en valeur et sur lequel il sera important de communiquer (domotique, nouveaux produits, valorisation voire création de nouveaux métiers...).